Différencier complicité et réelle amitié au travail

Malgré des conditions peu propices (hiérarchie, relations de pouvoir…), l’entreprise reste un lieu de propice pour le développement des relations interpersonnelles. Le facteur temps joue pour beaucoup dans le développement de relations particulières au travail : on se voit régulièrement et beaucoup. Il s’agit simplement de différencier complicité et réelle amitié

Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que les relations professionnelles sont basées sur l’intérêt. Le monde du travail est un monde froid dans lequel il faut avant tout réaliser des objectifs. Mieux vaut donc éviter de surinvestir émotionnellement son cadre de travail ou avoir des attentes affectives trop fortes. On peut très bien être sociable avec ses collègues, nouer des relations de camaraderie, d’estime, de confiance sans aller jusqu’à l’amitié.

 Les entreprises cherchent à favoriser une ambiance amicale

Les entreprises ont un grand intérêt à déplacer le débat sur le plan affectif avec des discours du genre  » on appartient à une grande famille« . Ce management à l’affectif permet de limiter les exigences des salariés sur leurs conditions de travail, leurs avantages ou obtenir d’eux qu’ils restent très tard le soir.

Bien souvent, le lien d’amitié entre deux personnes existait avant le rapport de hiérarchie. La relation d’autorité entre deux amis est difficile à gérer à moins de définir clairement les règles du jeu. Il est important d’établir une distinction entre la « casquette de chef  » que l’on porte au travail et la « casquette d’ami ». Deux collègues amis peuvent également décider ensemble de ne pas aborder les questions professionnelles lorsqu’ ils se voient en dehors de l’entreprise. »Toutefois Le lien d’amitié entre deux collègues n’empêche ni la jalousie, ni la rivalité professionnelle. Pour que la relation amicale se maintienne, il faut savoir partager ses émotions. « Je suis jaloux de ta promotion ou de ton augmentation de salaire mais ça va passer« . Un ami peut comprendre cela. Quand il y a conflit, la relation d’amitié peut se poursuivre. En revanche, la relation professionnelle se casse la figure. Il est alors très difficile de recoller les morceaux.

 Finalement, l’amitié au travail, est-ce vraiment une bonne chose ?

On peut être très proche de ses collègues, rigoler et partager de bons moments, mais on ne peut pas être amis. On ne doit pas perdre de vue l’idée qu’on est au travail. C’est malheureux, mais qu’on le veuille ou non, un jour ou l’autre, c’est un peu chacun pour soi. Rien ne nous empêche d’être sympathique, mais mieux vaut rester sur ses gardes. Surtout quand on travaille dans un milieu très féminin.

 

 

2 thoughts on “Différencier complicité et réelle amitié au travail

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s