Vieillir

Ma mémoire fout le camp, mes jambes me portent mal, mon caractère s’aigrit. Ma vue déconne. Mes veines et mes artères charrient un sang alourdi de graisses, qui ralentit peu à peu toutes mes fonctions vitales…Hypertension, diabète, cholestérol sont à l’affût.

Et pourtant je suis là, à la fois enthousiaste, vulnérable et heureux. Heureux de parcourir la dernière ligne droite avant les tortueux méandres de l’agonie programmée.

Si la vieillesse est un naufrage, elle est aussi pour le sage, une merveilleuse apothéose.

Certes cet âge nous prive de quelques forces physiques mais concentre mieux nos forces spirituelles. Nous n’avons plus à nous battre pour faire fortune : nous pouvons jouir sans remords de notre pauvreté pleine de dignité ou de l’indécente fortune matérielle que nous avons accumulée.

Si la jeunesse représente l’élan, l’aventure, la passion, la vieillesse est l’accomplissement, le havre, le capital et la cible.

Nous sommes la mémoire vivante du monde et de l’espèce. La vieillesse est le temps de la sérénité, la période où nous savons que les jeux sont faits, que nous ne pouvons plus rien changer à notre destinée, ou si peu.

Cela n’empêche pas, que chacun de nous doive, s’il le peut, s’il le veut, concourir à créer plus d’amour, davantage de beauté, d’enthousiasme et de bonheur autour de lui. C’est même pour beaucoup d’entre nous une nécessité, un devoir, une raison de vivre.

 

 Extrait du texte Eloge de la vieillesse de « Marc Schweizer »

5 thoughts on “Vieillir

  1. On apprend à chaque âge et si nos « performance » physiques sont moindres on en apprécie chaque geste, chaque pas d’autant plus. On s’adapte à ce qui semble ou est handicapant : la baisse de la vue ou de l’audition, les maladies qu’on doit combattre … Vieillir est déjà signe de vie et tant qu’il y a de la vie, il y a des désirs, des rêves et selon les tempéraments rien n’empêchera
    à l’homme ou à la femme de continuer à mener les combats qu’il juge bons, de militer pour une société meilleure, ou de jouir paisiblement d’une retraite en s’occupant enfin de soi

    J'aime

  2. Votre vision de la vieillesse est très positive, c’est merveilleux ! Ce n’est pas forcément ainsi pour tout le monde malheureusement, il est très difficile de supporter de perdre ses forces physiques et mentales.
    « Ce qu’il y a de bien quand on devient vieux, c’est que toutes ces choses que vous n’avez pas pu avoir quand vous étiez jeunes, vous n’en avez plus envie. »
    de L. G. Mac Candless
    Effectivement, vieillesse rime avec sagesse, cependant plus on vieillit plus on a peur de la mort!

    J'aime

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s