A trop vouloir être parfait

Lorsque que vous visez la perfection, vous devenez très exigent envers vous-même. Vous aller placer la barre tellement haute que vous ne serez jamais capable de l’atteindre. Cela va générer de la frustration et du stress. Si vous n’êtes jamais satisfait de ce que vous avez réalisé, vous allez perdre confiance en vous. De plus cette exigence que vous vous êtes imposé, vous la demanderez à votre entourage. Quoique les autres fassent, cela ne sera alors jamais suffisant pour vous. En fait, la pression que vous vous mettez, vous la transmettez aussi à votre entourage. Vous allez ne plus avoir confiance en eux et, eux, vous fuiront.

Pour accepter d’être imparfait, il faut travailler ces points-là :

  • Arrêter de de se comparer,
  • Accepter ses erreurs,
  • S’arrêter et regarder tout le chemin déjà traversé,
  • Se complimenter,
  • Se récompenser,
  • Accepter les compliments.

 

Publicités

12 thoughts on “A trop vouloir être parfait

  1. Je vais retenir: « Imparfaits, libres et heureux… », je ne possède pas d’estime de moi mais je travaille à l’acquérir…

    J'aime

      1. Oui, Michel, c’est un travail d’une vie entière mais à mes yeux, le seul qui en vaille la peine.
        Toute ma sympathie, Nathalie, vous voulez changer et c’est l’essentiel.
        Si je peux me permettre, commencez à vous accepter telle que vous êtes, c’est déjà beaucoup.
        Mes amitiés à tous.

        J'aime

      1. Merci Bati, cela fait tellement plaisir de vous voir intervenir, vous êtes toujours si discret…ce qui est d’ailleurs à votre honneur.
        Vous connaissez certainement ce livre….
        Belle soirée à vous.

        J'aime

  2. Mais encore plus difficile de vouloir être parfait. Et je parle en connaissance de cause :D, ce faux combat, je l’ai mené longtemps, avant de comprendre que derrière ce désir de perfection se cachait le besoin de tout maîtriser, donc une grande peur. J’ai réussi à lâcher une bonne partie et mon credo est dorénavant : « la perfection n’est pas de ce monde ».
    Et comme dirait Christophe André, soyons « Imparfaits, libres et heureux – Pratiques de l’estime de soi » (Odile Jacob, 2009)
    Merci, Bati pour ce bel article

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s