Trop intelligent pour être heureux ?

AdultesHP

Trop intelligent pour être heureux est le livre de référence sur les adultes qui se découvrent doué voir très doué tardivement.

C’est le livre qui, je crois, circule le plus en bouche-à-oreille sur le sujet. Le titre est d’ailleurs lui-même assez révélateur de l’état d’esprit de ceux qui ont ce problème, car indépendamment des « quelques personnes», qui par un concours de circonstances, ont eu toutes les clés et le soutien pour vivre bien, voir très bien,  leur surcapacité à résoudre des problèmes, il faut bien se rendre compte qu’une majorité, sans mode d’emploi vie cela plutôt mal, voir pour certains très mal.

En effet, les adultes qui n’ont pas été diagnostiqués dans l’enfance sont la plupart du temps malheureux, car leur différence ne s’estompe pas en vieillissant, et le décalage qu’ils ressentaient enfant est toujours présent. L’adulte cependant en a clairement conscience et a du mal à trouver sa place dans le monde, persuadé qu’il a un problème, sans savoir lequel.

Car pour la majorité des personnes HQI (Haut Quotien Intellectuel), malgré le sentiment de vivre en permanence un « grand moment de solitude » de par leur différence, aucun d’eux ne se sent véritablement supérieur aux autres. 

C’est même la plupart du temps le contraire, de nombreux surdoués sont considérés comme des idiots parce qu’ils ne pensent pas comme les autres. On confond en fait originalité de pensée et stupidité dans une société de plus en plus conformiste.

En effet,  contrairement à ce que l’on peut croire, la vie des surdoués n’a rien de facile. Dotés d’une intelligence différente, montrant des capacités de compréhension peu communes, ils sont également des êtres à la psychologie fragile, hypersensibles et débordants d’émotions.

L’ouvrage de Jeanne Siaud-Facchin, psychologue praticienne et experte reconnue des surdoués, nous ouvre les pensées et le fonctionnement intime de ces cerveaux, sujets aux épisodes dépressifs, aux colères, aux déconvenues et souffrant de se sentir incompris. « Car ce qui est vrai pour tous est encore plus vrai pour lui », rappelle la spécialiste.

Tel est bien le paradoxe de l’enfant précoce et de l’adulte surdoué. Fondamentalement avides de nourritures affectives, leurs peurs, leurs besoins restent les mêmes que les nôtres. Avec au cœur, toujours, le défi de l’estime de soi et de l’accomplissement personnel. Le désir naturel de donner le meilleur.

 Trop intelligent pour être heureux ? - L’adulte surdoué -
Trop-intelligent-pour-être-heureux
Couverture
 De Jeanne Siaud-Facchin 

Résumé du livre : 
Et si l'extrême intelligence créait une sensibilité exacerbée ? Et si elle pouvait aussi fragiliser et parfois faire souffrir ? Être surdoué est une richesse. Mais c'est aussi une différence qui peut susciter un sentiment de décalage, une impression de ne jamais être vraiment à sa place. Comment savoir si on est surdoué ? Comment alors mieux réussir sa vie ? Comment aller au bout de ses ressources ? Ce livre permet de mieux comprendre et de ré-apprivoiser sa personnalité. Pour se sentir mieux avec soi et avec les autres, pour se réaliser enfin.

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT : EPUB   

Mot de passe : lecturepourtous

2 thoughts on “Trop intelligent pour être heureux ?

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s