9 réflexions qui nous aident à entretenir nos amitiés.

L'amitié est une seule âme dans deux corps

Approcher les autres est-ce si difficile ? Est un livre d’Isabelle Nazare-Aga , psychothérapeute et auteure du best seller « les manipulateurs sont parmi nous » , qui m’a marqué. C’est un livre très terre-à-terre que j’ai beaucoup aimé puisqu’il se veut avant tout utile, de sorte qu’il ne s’égare pas dans des théories superflues.

Il aborde plusieurs sujets, tel que : comment amorcer une conversation avec des inconnus, s’intégrer dans un groupe ou tisser de vraies relations amicales. J’ai trouvé qu’il contient aussi de nombreuses phrases “prise de conscience” qui nous font bien réfléchir.

Comme à mon habitude  j’ai pris plusieurs notes qui concernent l’amitié et que j’ai retranscrites ci-dessous. Bien sûr, il y en a plusieurs autres dans l’excellent livre que je vous offre par un lien de téléchargement en fin de l’article.

1. Les amitiés nous font évoluer

Si la peur des autres nous tenaille [si l’on souffre d’anxiété sociale, de phobie sociale], il y a fort à parier que nous ayons peu d’amis. Certains peuvent rétorquer : “Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité !” Cet adage est bien joliment formulé, mais j’ai remarqué qu’il était très souvent exprimé par des gens qui justement, n’avaient pratiquement pas d’amis… Ce qui semble être une règle philosophique rationnelle peut effectivement les confronter dans l’idée que nous avons pas besoins d’avoir d’autres amis que ceux que nous avons déjà. Ceux que souvent, on garde depuis l’enfance ou depuis des décennies.

2. Avoir des amis de longue date c’est bien, mais élargir ses horizons c’est encore mieux !

La complicité acquise au fur et à mesure des années avec ses vieux amis est sans nul doute très importante. Elle fédère un léger sentiment d’appartenance et nous rassure sur notre valeur, dans un sens. N’avons-nous pas une sorte de fierté d’annoncer aux autres “nous nous connaissons depuis 20 ans !” pour inconsciemment sous-entendre que d’une part nous sommes fidèles mais aussi capables d’être apprécié à long terme ?

Cette complicité de longue date contribue à préserver un minimum d’estime de soi et de sentiment d’utilité. La persistance dans cet engagement est rassurante pour la plupart d’entre nous. Cependant, être rassurés sur nous-mêmes n’est pas le seul bienfait que peut nous apporter l’amitié.

3. Ne pas conserver des amitiés empoisonnées

[…] alors qu’elles améliorent leur confiance en elles et qu’elles s’ouvrent aux autres, grâce à leur efforts en thérapie d’affirmation de soi. Il ne leur faut que quelques mois pour constater un phénomène inattendu. Elles “font le ménage”, s’amusent-elles à annoncer. Elles réalisent que certaines de leurs rares amitiés, qui durent parfois depuis 20 ans, ne leur convenaient plus depuis longtemps. Or n’osant ou ne sachant pas se créer de nouvelles relations, elles ne prenaient pas le risque de se départir de ces liens. Lorsqu’elles décrivent le type de relations qu’elles entretenaient, il s’avère qu’il s’agit plutôt de compagnon d’infortune.

En effet, elles décrivent souvent des amis aux discours négatifs, aux mentalités superficielles, possessives ou dépendantes, aux attitudes pessimistes, jalouses, antisociales, rigides, victimes ou peu enclines à évoluer, voire des personnalités dépressives ou dépendantes à l’alcool ou à la drogue.

 4. Ce n’est pas parce qu’une amitié dure depuis des années qu’elle est de bonne qualité (on pourrait en dire de même pour une relation de couple) !

Ce n’est donc pas parce qu’une relation dure depuis des décennies qu’elle est de bonne qualité. Il en est de même pour les mariages, d’ailleurs. L’illusion tient encore sa place pour bon nombre d’entre nous…

5. Il est courant de perdre de vue ses amis d’enfance… Cela n’est épeurant que dans la mesure où nous nous sentons incapable de créer de nouvelles amitié

Parfois, un ami très proche pendant l’enfance devient un copain que l’on voit de temps en temps, relégué au rang d’”ancien meilleur ami d’enfance”. Tout cela est bien normal, quand on pense que tout être humain change en devenant adulte et que ses priorités et ses valeurs prennent de nouvelles places. Ne plus être “sur la même longueur d’onde” n’est pas plus grave que cela. Ce constat n’est décevant que dans la mesure où nous sommes désespérément accrochés à cette amitié qu’on imaginait durable à jamais et qu’en même temps, nous nous sentons paralysés et peu capable de voir ailleurs ce qui s’y passe.

6. Prendre la peine de connaître l’autre à travers des activités mais aussi des discussions plus profondes

De plus, si nous ne faisons pas l’effort de découvrir autrui à travers des activités, mais surtout par des discussions profondes où chacun ose parler de lui, de ses convictions, de ses rêves de sa philosophie au travers d’une spiritualité parfois cachée, nous pouvons passer à côté de quelqu’un de précieux.

7. Ce qui relie des amis entre eux, ce n’est pas tant le statuts professionnels et économique, l’âge, la nationalités ou la culture, mais les valeurs prioritaire communes

Ce qui relie les amis entre eux, ce sont probablement leur valeurs prioritaire communes. Cela ne veut pas pour autant signifier des opinions identique sur le monde.

Si vous pensez avoir comme valeur “évoluer”, alors vous lisez autre chose que des romans, vous prenez des cours ou suivez des formations, vous faites ou avez fait des démarches thérapeutiques, vous aimez les changements et la découverte (qui sont aussi des “valeurs de moyens”), vous mettez à exécution vos projets, bref, vous ne pouvez pas faire autrement qu’évoluer !

Malheureusement, la plupart des humains ne prennent conscience de l’existence de leur valeurs qu’au mitant de leur vie. Souvent après une dépression, un mal-être profond ou une autre maladie qui les pousse à s’interroger.

Pour en revenir à l’amitié, j’ai observé que malgré la différence de statuts professionnels et économiques, d’âges, de nationalités et de cultures, de styles de vie et d’opinions politiques, nous pouvons être très vite connectés à nos semblables. Je suis convaincue que les valeurs qui transparaissent à travers nos attitudes, nos comportements et notre discours expliquent ce phénomène. Comment des gens en apparence si différents peuvent-ils avoir créer un lien amical solide ?

Claire a acquis une facilité de contact avec n’importe qui, mais elle s’est rendu compte qu’elle ne liait amitié qu’avec des hommes et des femmes, quel que soit leur âge, qui soient authentiques et qui ressentent le besoin d’évoluer. Comme elle. Marc apprécie particulièrement les gens qui construisent des projets. Il se sent stimulé et en phase avec cet entourage.

8. L’amitié est un soutient lorsque nous vivons des moments difficiles ou plus simplement lorsque nous avons besoin de quelque chose. Mais encore faut-il le demander, car nos amis ne peuvent deviner que nous en avons besoins, ne peuvent lire dans nos pensées !

Disons que l’amitié représente un soutien potentiel. En effet, il y a des gens qui, en cas de coup dur dans leur vie, n’en parle à personne ! C’est une erreur. Elle peut être préjudiciable au devenir de la relation amicale. Une amie (ou un ami) attend nécessairement d’être mis au courant des événements de notre vie, autant des événements négatifs que des événements positifs. Et ne pas parler de certains aspects importants de sa vie revient à cacher une partie de soi. Or la belle amitié exige l’authenticité.

[…] Car il s’agit bien de cela : Par les confidence, le partage des états d’âme, les demandes d’avis et de conseils, nous permettons à l’autre d’avoir les cartes en main pour jouer pleinement son rôle d’ami. […] Dans le scénario précédent, qui pensera immédiatement : “Il (elle) n’a pas voulu m’en parler pour ne pas m’inquiéter” ou bien “Il a peur d’embêter les gens avec ses problèmes” ? Bien peu d’entre nous.

Contrairement aux systèmes d’échange informels de cadeaux [voir ci-dessous], il existe un corollaire aux échanges de services : un service se demande ! Et oui, n’en déplaise aux plus timides d’entre nous. Nous devons consentir à un minimum d’effort avant d’en demander à autrui. À chacun son rôle. Bien sûr, certains pensent y échapper en faisant des sous-entendus ou en ne demandant rien du tout et en espérant que l’ami, qui les connaît si bien, devine un besoin. Le risque est que l’ami n’ait perçu aucune demande sous-jacente et que rien ne se produise. Pire encore, que nous pensions qu’il avait très bien compris mais qu’il n’a pas daigné lever le petit doigt pour nous. Mieux vaut ne plus prendre ce risque et formuler nos demandes clairement et en toute simplicité. Pour vous y aider, pensez à ceci : demander aux autres, c’est leur donner la chance de se montrer généreux !

9. Le partage matériel : Recevoir et donner un cadeau !

Recevoir un cadeau d’une personne, même un tout petit cadeau comme de la menthe de son jardin, nous fait toujours chaud au cœur. Cette émotion n’est pas seulement relative à la nature de l’offrande, mais au geste lui-même. Il est la représentation d’une pensée pour nous.

Nous ressentons le même effet quand on nous souhaite un bon anniversaire de naissance (“Oh ! Elle y a pensé !”). En amitié, s’offrir des cadeaux n’est pas seulement un geste pour “faire plaisir”, ni même pour se faire estimer et apprécier. Les vrais amis n’offrent pas uniquement par convenance, politesse ou tradition. S’ajouter pour eux une vraie pensée, une intention chaleureuse et sincère. Il n’est pas besoins d’un événement à fêter pour s’offrir quelque chose.  

[…] Le cadeau d’un ami s’accepte toujours, car au-delà de l’aspect matériel et financier, il transmet : “Je t’aime”. Alors au diable les “Oh ! Mais il ne fallait pas !”…

Approcher les autres est-ce si difficile

Pour aller plus loin voici le livre d’Isabelle Nazare-Aga : Approcher les autres est-ce difficile ? à télécharger gratuitement

Liens de téléchargements : EPUB PDF

Publicités

2 commentaires sur “9 réflexions qui nous aident à entretenir nos amitiés.

  1. Super article! J’ai une amie depuis 22 ans ,nojs entretenons ces rapports,pas toujours facile avec les conjoints!
    Attention aux fautes d’orthographe!

    J'aime

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s