Le chemin du pardon

Il y a des coups qui font si mal, qu’on en reste profondément blessé. Pas facile d’oublier, mais surtout de pardonner. Une démarche souvent longue qui permet pourtant de retrouver la tranquillité intérieure et d’aller de l’avant.

Qui n’a été victime d’une insulte, d’une trahison, d’un mensonge, d’une injustice, d’une humiliation ou d’une agression ? Quelle que soit la gravité des actes qui nous ont touchés, la blessure est bien là, souvent très douloureuse.

Le pardon est un cheminement assez long, qui peut prendre du temps comme une blessure qui doit cicatriser. Il y a plusieurs étapes sur ce chemin, que l’on ne peut pas sauter.

Après l’acceptation de sa souffrance, souvent, on peut commencer à penser à la personne qui nous a fait souffrir pour essayer de mieux comprendre son geste.

C’est une étape incontournable mais là encore, il ne faut pas se tromper : il ne s’agit pas de lui trouver des excuses, mais de porter un regard plus réaliste sur les raisons de son geste.

Dans les premiers temps après le coup subi, bien sûr, on est aveuglé par la colère et la douleur. On est si blessé, qu’on ne peut que le haïr, le diaboliser.

Mais avec le temps, peu à peu, la colère peut laisser la place à ce besoin de le comprendre. Pourquoi a-t-elle agi ainsi ? Pourquoi a-t-il eu ce geste ? Quelle était son intention ? Qu’est-ce qui peut expliquer son comportement ?

La raison reprend alors sa place à côté des émotions. Cette personne est vue comme un être humain avec ses fragilités et ses faiblesses, sa dignité aussi même si son geste reste très grave. Bien sûr, si elle peut reconnaître sa faute et demander pardon, il sera plus facile de pardonner.

Pour avancer encore sur ce chemin de guérison et de pardon, un jour, il est bon de se demander ce que l’on a retiré de positif de son épreuve. « J’ai appris à dire non quand ça ne correspond pas à mes valeurs », « J’ai plus d’attention ou de compréhension pour les autres », « J’ai cessé de chercher à me faire valoir », « Je me connais mieux », etc…

Toute expérience, même douloureuse, peut porter du fruit et trouver un sens. Au départ, notre vie peut sembler détruite, comme un puzzle démantelé par ce qu’on a subi, mais peu à peu une nouvelle vision de la vie se reforme, les pièces du puzzle forme un nouveau dessin. « Il y a beaucoup de choses qu’à présent je trouve futiles. D’autres, au contraire, qui me semblent extrêmement importantes »…

Nous ne pourrons peut-être pas tout pardonner, mais plus nous sommes détruits et atteints, plus il est important de faire un chemin de pardon pour pouvoir nous reconstruire.

Pour aller plus loin, je vous propose de télécharger gratuitement  :

 Pourquoi  pardonner (en PDF)

Résumé :

Carol fut trompée par son mari. Delf, faisant une marche arrière avec sa camionnette, écrasa son petit garçon – celui-ci avait un an. La fille d’Anne fut abattue – ce drame lui en

pourquoi pardonner

leva aussi son fils. Josef échappa à l’holocauste. Kate fut maltraitée par sa mère alcoolique. Bill perdit son fils, tué par un conducteur ivre. La fille de Marietta fut kidnappée et assassinée. Steve

n reçut une balle qui le laissa paralysé. Tous furent frappés de plein fouet par la tragédie – mais ils refusèrent d’en rester les victimes. « Le style limpide de

J. C. Arnold va droit au cœur »  – Houston Chronicle Dans Pourquoi pardonner ?, J. C. Arnold évite le piège des discours trop faciles et laisse des gens ordinaires parler sans fard de leurs propres expériences – ceux-là ont acquis le droit de parler de la paix du cœur qui naît quand on triomphe du mal subi.

 

One thought on “Le chemin du pardon

  1. Les insultes appartiennent à ceux qui les donnent et à ceux qui les reçoivent.
    Quand quelqu’un essaie de m’insulter, je n’accepte pas ses insultes, je suis comme au cinéma, sauf que je n’ai pas payé la place.

    J'aime

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s