Le narcissisme culturel et moral, vous connaisse

Voici près de quarante ans, dans un brillant essai, l’historien américain Christopher Lasch inventait l’expression « culture du narcissisme » …

Pour résumer son argument, Lasch voyait dans la société de consommation et la culture du « développement personnel » (yoga, bouddhisme, bien être, jeunisme, libération sexuelle, etc)  en plein essor depuis les années soixante, l’expression d’un besoin quasi pathologique d’affirmation et de reconnaissance personnelles au sein d’une société de masse ayant réduit la « poursuite du bonheur » à la satisfaction immédiate de pulsions sans limites.

L’effondrement de la structure familiale avait favorisé cette affirmation de l’individu, tout en le rendant plus fragile, de par son isolement.

Le rejet des valeurs traditionnelles, avait interrompu la transmission des croyances et des savoirs d’une génération à l’autre, coupant le lien avec le passé comme avec l’avenir, et condamnant la jeunesse au culte de l’instant présent, au vide moral et à l’errance spirituelle.

Près de trente ans après, la thèse de Christopher Lasch reste d’actualité.  L’avènement des hautes technologies n’a servi qu’à accentuer certains traits d’alors.

Les « selfies », les réseaux sociaux et les émissions de téléréalité ne sont que les manifestations contemporaines de cette volonté éperdue d’affirmation de soi, dans un monde encore plus dénué de repères par le relativisme et le multiculturalisme triomphants.

La génération du baby-boom est, elle aussi, toujours-là. Certes ses tenants en sont à l’automne de leur vie – ils ont entre 50 et 75 ans –  mais leur influence reste déterminante car ils sont au sommet de la pyramide économique et sociale. La « culture du narcissisme » n’a donc pas disparue. Au contraire.

Elle a même pris une nouvelle dimension que l’essayiste américain R.L. Simon qualifie de « narcissisme moral », et dont il dénonce les méfaits dans son essai décapant, paru cet été aux Etats-Unis, « I know Best ». (« I know Best : How moral narcissism is destroying our Republic if it hasn’t already », Encounter Books)

Pour Roger Lichtenberg Simon, éditorialiste politique, romancier et scénariste hollywoodien, le « narcissisme moral » est la conviction revendiquée d’œuvrer pour le bien d’autrui et du monde. Il s’exprime dans le titre du livre « I Know Best ».

C’est le fait d’être persuadé de savoir mieux que les autres ce qui est bon pour eux et de vouloir le leur imposer.

Motivé par un généreux sentiment de justice sociale, il se manifeste par une éternelle volonté de faire le bien… Et si l’intention est bonne, l’acte qu’elle engendre devient inattaquable. La fin justifie les moyens disaient les bolchéviques. Le problème est que, comme le dit le proverbe, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Et justement,  les « narcissistes moraux » nous entrainent tout droit vers cet enfer.

Le « narcissisme moral » n’est que le dernier avatar du « politiquement correct », et de la « pensée unique », les deux piliers de la conscience de gauche. D’une part, un discours codifié faisant de la liberté d’expression une farce.

D’autre part l’inébranlable conviction que les « droits de l’homme » (l’expression anglaise de « human rights » étant fortuitement dénuée de la connotation sexiste de son équivalente française) sont l’aboutissement ultime de l’évolution de l’espèce et constituent une philosophie de vie à vocation universelle.

Bref, le « narcissisme moral » n’est que le dernier nom donné à la dictature de la pensée instaurée par les bonnes consciences de gauche depuis un demi-siècle. Il a la particularité de réduire une personne à ses idées. Pas à ses actes.

Vouloir le bonheur de l’humanité fait de soi quelqu’un de bien. Prétendre ne pas s’en soucier vous transforme en paria. […]

 

Extrait de l’article : Vous avez aimé le politiquement correct ? Vous allez adorer le narcissisme moral

Publicités

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s