Trop gentil pour être heureux ? Test et conseils

le-syndrome-du-chic-type

En marge de « La Journée mondiale de la gentillesse », célébrée le 3 novembre de chaque année.

S’il est nécessaire de parler de la gentillesse et de lui consacrer une journée de mondiale , c’est parce qu’elle est finalement trop peu valorisée.

Vous êtes gentil et tout le monde reconnaît en vous cette qualité dont vous êtes fier. Mais tout de même, certaines personnes vous prennent pour un naïf et d’autres abusent tout simplement de votre gentillesse. Il y a de forte chance que vous avez ce qu’on appelle « le syndrome du chic type » objet du livre « Trop gentil pour être heureux » de Robert A. Glover.

Comment savoir si vous êtes si gentil que vous au point de développer ce syndrome ? Et, surtout quelles sont les comportements à adopter pour s’en débarrasser ?

Faites d’abord ce test en répondant par « oui » ou par « non » à ces questions. :

  1. Vous recherchez l’adhésion et l’approbation des autres
  2. Vous ne vous mettez que peu ou pas en colère
  3. Donner aux autres vous fait vous sentir bien
  4. Vous cherchez à éviter les conflits
  5. Vous avez tendance à l’addiction (nourriture – cigarettes – alcool – drogue …)
  6. Vous avez tendance à gérer les problèmes et à prendre soin d’autrui
  7. Vous êtes persuadés que vous devez cacher vos défauts ou vos erreurs
  8. Vous avez peu ou pas confiance en vous
  9. Vous êtes plus à l’aise en compagnie des femmes que des hommes
  10. Vous vous vantez d’être un bon amant
  11. Vous avez du mal à faire passer vos besoins en premier
  12. Vous avez tendance à faire de votre partenaire votre centre affectif
  13. Vous cherchez à faire les choses comme il faut les faire
  14. Vous cherchez à vous démarquer de votre père
  15. Vous avez tendance à réprimer vos sentiments

Si vous avez répondu oui à 6 questions ou plus, il est probable que vous souffriez du syndrome du chic type.

Le chic type, c’est a priori l’homme idéal, celui qui fait tout bien : il est généreux, il est attentif aux autres, il évite les conflits, il ne porte pas de jugements, il veut faire plaisir, il recherche le consensus et l’approbation d’autrui, il est poli et affable, bref un véritable gentleman.

Le chic type cherchera à éliminer ou à cacher tous les aspects de sa personnalité qu’il juge négatif (leurs problèmes, leurs erreurs, leurs besoins, leurs sentiments, leurs émotions) afin de devenir ce qu’il pense que les autres attendent de lui (gentil, généreux, calme). Se considérant souvent comme une victime, il connaît bien le sens de la phrase : « Trop bon, trop con ».

En retour, il attend d’être heureux, aimé, compris, reconnu, et que la vie lui sourit parce qu’il le vaut bien. Mais en dépit des apparences, le chic type n’est pas un prince charmant. Il est plein de défauts et ses attentes sont telles qu’il n’en retire souvent que frustration. Comme il ne sait pas se comporter différemment, il se protège derrière son armure de perfection et recommence sur le même registre tout en se sentant de plus en plus frustré. Malheureux, il finit par se considérer comme une victime et en vouloir aux autres…

Comment s’en sortir ?

Robert A.Glover conseille dans son ouvrage d’essayer d’adopter les attitudes suivantes :

  • Désormais je passe en premier.
  • Quoi qu’il puisse m’arriver, je ferai face.
  • Quoi que je fasse, je le fais à fond.
  • Si je me contente d’agir comme je l’ai toujours fait, je n’obtiendrai rien de de plus.
  • Moi seul suis responsable de la satisfaction de mes besoins, de mes envies et de mon bonheur.
  • Quand je veux quelque chose, je le demande.
  • Si ce que je fais n’aboutit à rien, j’essaye autre chose.
  • Je suis clair et direct.
  • J’apprends à dire « non ».
  • Je ne me réfugie pas derrière de faux prétextes.
  • Je suis assez grand pour décider de mes propres règles.
  • Je laisse les autres m’aider.
  • Je suis honnête envers moi même.
  • Je ne laisse personne me traiter mal. Personne. Jamais.
  • Quand je suis dans une mauvaise situation, je m’extirpe au lieu d’attendre qu’elle évolue.
  • Je n’accepte pas l’intolérable. Jamais.
  • Je cesse de reporter la faute sur les autres. Les victimes ne gagnent jamais rien.
  • Je suis intègre. Je décide de ce qui me convient et le met en pratique.
  • J’accepte les conséquences de mes actes.
  • Je suis gentil avec moi-même.
  • Je pense en termes d’abondance.
  • J’affronte sans hésiter les situations difficiles et les conflits.
  • Je ne fais rien en douce.
  • J’agis. Maintenant.
  • Je suis prêt a lâcher tout ce j’ai pour obtenir ce que je veux.
  • Je prends du bon temps. Si je ne m’amuse pas c’est qu’il y a un problème.
  • Je m’accorde le droit des erreurs.
  • Tout contrôler est illusoire. Je lâche prise. Je laisse couler la vie.
Publicités

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s