Facebook viole votre vie privée et vous n’avez rien à cacher ? Vous en êtes sûr ?

Facebook viole votre vie privée, mais vous n’avez rien à cacher ?

Il est désormais reconnu qu’il y a des violations de confidentialité très sérieuses de la part de Facebook, comme la vente de vos données privées à des annonceurs et/ou à des politiciens, le pistage de tout ce que vous lisez sur Internet, ou l’utilisation des données de vos amis pour apprendre des informations privées sur vous …

Aucune de vos données sur Facebook n’est sécurisée ni anonyme, quels que soient vos paramètres de confidentialité. Ces réglages sont juste des diversions.

Aucune de ces pratiques n’a de bouton « off ». Facebook agit ainsi sans vous le dire, et sans vous révéler les dommages que vous subissez, même si vous le demandez.

Facebook collecte aussi vos données via les applications que vous utilisez, puis il affirme que c’est vous qui le faites, pas eux.

Ainsi, à chaque fois que vous utilisez une application connectée à Facebook, vous autorisez Facebook à échapper à sa propre politique de confidentialité avec vous et vos amis.

Facebook vous manipule en jouant sur votre côté narcissique, vos émotions et votre besoin de « paraître » et éventuellement votre manque d’estime en vous en utilisant :

  • des algorithmes insidieux pour que vous divulguez encore et encore votre vie privée, vos photos que vous comparez à des photos people via des jeux bidons,
  • des invitations incessantes pour mettre à jour votre parcours aussi bien personnel que professionnel (un véritable CV),
  • et des encouragements sournois à participer à des jeux et des test de personnalité pour vous incitez à révéler vos émotions, vos goûts et vos états d’âme (un véritable profil psychologique)

Par exemple :

La publication de vos humeurs et surtout de vos photos personnelles sont immédiatement mises en avant dans le fil d’actualité par ces algorithmes, ainsi tous vos amis les verront en haut de la page de telles sortes qu’elles soient « likées » et commentées le plus possible. C’est ce qu’on appelle «caresser dans le sens du poil» au point de vous inciter à changer aussi souvent que possible votre photo de profil.

Ainsi votre visage sera scanné et numérisé par des puissants logiciels de reconnaissance faciale sous tous les angles. N’en parlons pas des photos de vos enfants qui seront stockées et archivées et éventuellement réapparaître à leur âges adultes.

Bien entendu vos autres publications et partages n’auront pas le même algorithme et collectent ainsi le minimum des « likes », du moins pas autant que vos données personnelles sauf si vous sponsorisez votre page.

Pire encore :

  • Facebook crée de fausses recommandations de produits venant de vous pour vos amis – et ils ne vous le disent jamais.
  • Quand vous voyez un bouton « J’aime » sur le web, Facebook est en train de repérer que vous êtes en train de lire cette page. Il parcourt les mots-clés de cette page et les associe avec vous. Il sait combien de temps vous passez sur les différents sites et les différents sujets.
  • Ils lisent vos messages privés et le contenu des liens que vous envoyez en privé.
  • Ils ont mis en place des fonctionnalités qui allument le micro de votre téléphone – vu leurs antécédents de changement de paramètres de confidentialité, une surveillance audio peut très probablement commencer sans que vous le sachiez.
  • Ils peuvent utiliser la reconnaissance faciale pour pister vos déplacements avec des photos, même celles qui ne sont pas sur Facebook (les photos prises depuis les téléphones contiennent des informations sur la date, l’heure et la localisation GPS).
  • Ils repèrent votre localisation et l’utilisent pour trouver des informations sur vous, si par exemple vous êtes malade (si vous êtes chez un médecin ou un spécialiste), avec qui vous couchez (qui est à vos côtés pendant la nuit), où vous travaillez, si vous êtes en recherche d’emploi (un rendez-vous d’une heure dans les bureaux de la concurrence), etc.
  • Ils ont organisé des campagnes de quasi-dénonciation pour inciter par la ruse les amis des gens à révéler des informations sur eux, alors qu’ils avaient décidé de les garder secrètes.
  • Ils utilisent l’énorme quantité de données qu’ils ont sur vous (avec vos « J’aime », ce que vous lisez, ce que vous écrivez mais que vous ne publiez pas) pour créer des profils très précis de qui vous êtes – même si vous faites tout pour garder ces choses secrètes.

Vous n’avez rien à cacher ?

Pourtant, beaucoup de gens ne s’en inquiètent pas, estimant qu’ils n’ont rien à cacher. Pourquoi s’intéresseraient-ils à ma petite personne ? Pourquoi devrais-je m’inquiéter de cela alors que je ne fais rien de mal ?

Ne confondez pas vie privée et secret. On sait ce que nous faisons dans la salle de bain, mais nous fermons quand même la porte. C’est parce que nous voulons de l’intimité, pas pour cacher un secret.

Même si nous avons pour la plupart d’entre nous le sentiment que nous n’avons rien à cacher, nous nous retrouvons tous parfois dans des situations où nous avons besoin que certaines choses restent secrètes, au moins pendant un temps. Mais nous renonçons à cela – et pour quelle raison ?

De plus, vos données commencent à être combinées avec les données de vos amis pour faire un modèle encore plus précis. Il ne s’agit pas que de vos données, mais ce que l’on obtient quand on combine tout ensemble.

Le problème n’est pas ce que nous avons à cacher, il s’agit de garantir le droit fondamental à notre liberté – lequel est notre droit à la vie privée.

Même si vous pensez que tout ça ne vous pose pas trop de problèmes, en utilisant Facebook, vous forcez vos amis et votre famille à accepter la même chose. Même ceux qui ne sont pas sur Facebook, ou qui vont jusqu’à utiliser des faux noms.

Si vous avez déjà utilisé la synchronisation des contacts Facebook, ou si vous avez déjà utilisé Facebook sur votre téléphone, alors Facebook a récupéré la totalité de votre liste de contacts. Les noms, les numéros de téléphone, les adresses, les adresses électroniques, tout.

Souhaiteriez-vous que tous les détails intimes de votre vie soient accessibles à tout le monde ? Quel regard porteriez-vous sur ce que vous avez fait hier soir ? Non pas demain matin ! mais dans quelques années !

Combien demanderiez-vous à un inconnu pour le laisser lire votre journal intime ? Combien lui demanderiez-vous pour qu’il puisse connaître vos orientations politiques, religieuses ou sexuelles et l’école que fréquentent vos enfants ?

Paranoia ? Théorie du complot ?

Le truc, c’est qu’il n’y a pas besoin d’approuver une théorie du complot pour être concerné. Mark Zuckerburg lui-même a été très clair publiquement avec ses investisseurs à propos de ses intentions : Être l’intermédiaire de toutes les communications personnelles.

C’est pour cela qu’il a conçu Messenger et acheté WhatsApp et Instagram, mais n’oubliez pas qu’ils ont essayé pire. Quand ils ont lancé les emails Facebook, ils ont profité des utilisateurs qui avaient synchronisé leurs contacts Facebook. Ils ont fait en sorte que l’adresse @facebook.com soit l’adresse par défaut pour tout le monde. Pourquoi ? Pour que vos amis vous envoient des e-mails sur votre adresse @facebook.com au lieu de votre adresse normale, ce qui leur permettra de lire vos correspondances.

Tout cela confirme que c’est une mauvaise idée de compter sur Facebook pour communiquer avec des gens qui sont importants pour vous. Votre habitude d’utiliser Facebook implique que d’autres personnes doivent utiliser Facebook.

En fait, cela nuit à vos relations avec beaucoup de gens, parce que vous pensez que vous êtes en contact avec eux, mais vous ne l’êtes pas. Au mieux, vous êtes en contact avec une version filtrée de vos amis. Ces relations s’affaiblissent, alors que vos relations avec des personnes qui publient du contenu qui plaît à Facebook prennent leur place.

C’est un cercle vicieux et pourtant nous y sommes encore accro en faisant « La politique de l’autruche »

A LIRE AUSSI :

Cinquante millions de comptes Facebook affectés par une faille de sécurité (29 septembre 2018)

De moins en moins populaire chez les jeunes, Facebook est-il devenu ringard?

Facebook en sait plus sur vous que vous ne l’imaginez

Vous pensez ne pas pouvoir vous passer de Facebook? En fait, c’est Facebook qui ne peut se passer de vous

A VOIR : 

Les nouveaux loups du web 

 »  Un documentaire indispensable pour prendre conscience de  l’utilisation intensive de nos données personnelles par les géants du web »

Cliquez  pour télécharger ou visionner cet excellent documentaire

( Vidéo optimisée pour les smartphones et les tablettes)

Publicités

3 Replies to “Facebook viole votre vie privée et vous n’avez rien à cacher ? Vous en êtes sûr ?”

  1. Quel plaisir de découvrir votre blog et de vous lire 🙂 Merci infiniment pour ces superbes billets qui incitent à réfléchir et à changer nos habitudes. Je vous souhaite une belle continuation dans la diffusion de ces précieuses informations.

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s