L’enseignement est le pire des métiers ? Vraiment ?

Il est vrai que la vie d’enseignant n’est pas de tout repos.

On peut même avancer qu’enseigner est le pire des métiers qu’il soit. Le pire. D’ailleurs il est tellement pire que personne, absolument, personne, ne peut comprendre sa dureté. Personne.

Comparée à la vie d’enseignant, tous les autres métiers sont une aimable plaisanterie, un passe-temps innocent, une promenade de santé, une sorte de divertissement tout juste bon à occuper quelques âmes désœuvrées.

C’est peu de dire que l’enseignant travaille tout le temps et que quand il ne travaille pas, il pense au temps où il lui faudra travailler.

Il a constamment des cours à préparer, des exams à surveiller, des bulletins à annoter, des copies à corriger, des collègues à consoler, des sorties à organiser, des tableaux à effacer, des conseils pédagogiques à donner, si bien que lorsqu’arrive le temps béni des vacances, il est si épuisé qu’il passe son temps couché au fond de son lit à soigner sa migraine persistante.

D’ailleurs, un bon conseil, ne lui parlez jamais de vacances. Jamais.

Ne commencez jamais une phrase par «oui c’est vrai, ton métier est pénible mais avec toutes les vacances que tu as…», car ça l’énerve et puis ce n’est pas juste.

Non, l’enseignant ne prend pas de vacances : il se ressource. Il récupère. Il se régénère. Il se recompose. Il se refait une santé. Et il pense déjà à la rentrée prochaine.

Et tout cela pour un salaire frôlant le SMIC (ou SMIG  pour certains pays)

Seulement voilà :

Tous les les enseignants ne sont pas concernés par  ce qui est écrit ci-dessus… Car y’en a ceux qui tirent leur épingle du jeu et qui ont compris le système en  transgressant la loi et la déontologie. 

Ceux-là ont  la double « chance » :

  • d’exercer leur « noble métier » dans certains pays ( Notamment le Maghreb)  où les lois et la justice sociale et surtout fiscale sont bafouées.
  • d’enseigner des matières dont le score influe sur la réussite aux exams ou celles dont le thème est très recherché dans la formation professionnelle et le marché d’emploi.

Les premiers qui exercent dans les collèges et les lycées et qui délestent chaque fin de mois les parents d’élèves d’une partie de leurs salaires de misère pour des cours particuliers dont le temps et l’effort empiètent sur la qualité de leur boulot dans les établissements scolaires.

Les deuxièmes, exercent principalement dans les établissements universitaires. Et, moyennant des formations accélérées sur des thèmes bien choisis et surtout demandés sur le marché, ils garnissent leur CV avec des titres savants empruntés aux anglo-saxons et des diplômes bidons.

Profitant des failles dans le système, ils profitent de cette manne pour se remplir les poches en plus de leur salaires qu’ils perçoivent pour les cours qu’ils bâclent à l’université.

Sans parler que la majorité des supports des actions formation qu’ils animent sont des plagiats et des copie-coller de cours, de manuels et même de slides (Diapos sur Power Point) toutes prêtes qui pullulent sur le web.

Ces derniers ont le double tort :

  • d’exercer sur le terrain de vrais formateurs et consultants professionnels pour animer des séminaires où des cycles de formations dans les entreprises.
  • de puiser dans l’argent du pauvre contribuable puisque les frais de formations professionnels sont ristournés à l’entreprise.

Alors ? L’enseignant est le pire des métiers qu’il soit ? Vraiment ?

Disons que cela dépend de la chance d’une minorité sans vergogne, car la majorité absolue décrite dans les premiers paragraphes peinent à joindre les deux bouts ..

Publicités

N'hésitez pas à enrichir cet article par vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s