Quelles sont les personnes qu’il vaut mieux tenir à distance ?

Dans la vie, nous n’avons pas toujours la chance de choisir nos relations :

  • On n’a pas choisi certains membres de mon entourage familial,
  • On a eu des camarades de classe plus ou moins sympathiques,
  • Et on a dû composer avec des collègues plus ou moins intéressants.

Toutefois si la vie en société nous force à côtoyer certaines personnes peu agréables, elle nous offre aussi la possibilité de choisir celles avec lesquelles on entretient des relations de qualité !

Avec le temps on apprend à éviter :

  • M. ou Mme « je sais tout » : Nous avons tous dans notre entourage une personne qui croit tout savoir sur tous les sujets.
  • M. ou Mme « j’ai toujours raison » : Cette personne ne peut pas accepter d’avoir tort. Même prise en flagrant délit, elle trouvera toujours une excuse pour avoir raison. Ses certitudes et son manque d’ouverture d’esprit en font une personne à fuir.
  • M. ou Mme « je m’aime » : Cette personne est obnubilée par son apparence physique et par ses problèmes. Elle ne laisse pas de place à l’autre dans la conversation puisque tout tourne autour de sa personne. Elle ne réalise d’ailleurs pas que les autres ont aussi des soucis. Son manque d’empathie et son égocentrisme la rende évitable.
  • M. ou Mme « rien ne va  » : C’est une personne qui quoi qu’il arrive sera insatisfaite. Elle est incapable de profiter de petits plaisirs quotidiens et broie constamment du noir. Quand elle n’est pas déprimée, elle est blasée et cherche constamment à critiquer. Son pessimisme est contagieux. Éloignez-vous-en !

Mais aussi : Les personnes égocentriques, manipulatrices, opportunistes, malveillantes, négatives, agressives, culpabilisatrices, les critiques, les méprisantes, les avares, les médisantes et ceux ou celles qui les écoutent, etc.

D’une façon générale : tous ceux et toutes celles qui génèrent un malaise en vous, même si vous ne savez pas pourquoi.

Notre intuition, instinct, parle, nos tripes perçoivent les énergies de l’autre avant notre cerveau (notre second cerveau étant dans le ventre, plus précisément dans les intestins).

On sent lorsque quelque chose cloche mais on ne veut ou peut pas toujours en tenir compte, et pourtant, c’est notre sagesse intuitive qui parle. Vaut mieux souvent ne pas analyser ni décortiquer ou pire rationaliser… Écoutez vos tripes, elles savent avant vous !

Pour aller plus loin je vous propose de télécharger gratuitement ces 2 ouvrages :

1- Je résiste aux personnalités toxiques (et autres casse-pieds) de Christophe André :

Format ePub

Format PDF

2 – J’arrête les relations toxiques de Marion Blique en PDF

Par Bechir Houman

Retraité humaniste pacifiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.