Florilège

Un florilège, sans aucun ordre de classement, de notes que je prends au fil de mes lectures et au gré de mes humeurs…

  • En dehors du travail, tout sera interdit, marcher dans les rues, se distraire, chanter, danse … (George Orwell, 1984)
  • J’ai toujours pensé que le pire qui pourrait nous arriver dans la vie c’est de la finir dans la solitude… mais c’est faux. Le pire c’est de finir sa vie entouré de personnes qui nous font sentir qu’on est seul. (Robin Williams)
  • À chaque fois que vous vous retrouvez à penser comme la majorité des gens, faites une pause, et réfléchissez. (Mark Twain)
  • Le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti (Albert Camus)
  • Les films, le football, la bière et, surtout, le jeu, formaient tout leur horizon et comblaient leurs esprits. Les garder sous contrôle n’était pas difficile. (George Orwell, 1984)
  • La vérité est un virus ! Propagez-la ! (Anonymous)
  • Les esprits médiocres condamnent d’ordinaire tout ce qui passe leur portée. (François de La Rochefoucauld)
  • Il ne faut pas se fier aux apparences. Beaucoup de gens n’ont pas l’air aussi bêtes qu’ils ne le sont réellement. (Oscar Wilde)
  • La propriété est un piège : ce que nous croyons posséder nous possède. (Alphonse Karr)
  • Le plagiat est la base de toutes les littératures, excepté de la première, qui d’ailleurs est inconnue. (Jean Giraudoux)
  • Qu’est-ce qu’une œuvre originale ? Un plagiat pas encore détecté. (William Inge)
  • Un ami te déçoit ? Il cesse d’être ton ami. Le pays te déçoit ? Il cesse d’être ton pays. Et comme tu as la déception facile, tu finiras par te retrouver sans amis, sans patrie. (Amin Maalouf)
  • Partir un peu c’est mourir moins vite .  (Jean-Marie Poupart)
  • Les hommes naissent ignorants mais pas stupides. C’est l’éducation qui les rend stupides. (Bertrand Russell)
  • Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou. (Friedrich Nietzsche)
  • Le danger, ce n’est pas ce qu’on ignore, c’est ce que l’on tient pour certain et qui ne l’est pas. (Mark Twain)
  • La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • Plus loin on regarde vers le passé, plus loin on voit vers l’avenir. (Winston Churchill)
  • Si vous regardez longtemps au fond des abysses, les abysses voient au fond de vous. – Nietzsche
  • Méfiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin dans leurs livres des devoirs qu’ils dédaignent de remplir autour d’eux. Tel philosophe aime les Tartares, pour être dispensé d’aimer ses voisins.  (Jean-Jacques Rousseau)
  • Comment se fait-il que nous ayons tant d’informations et que nous sachions si peu de choses ?  (Noam Chomsky)
  • Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent. (Carl Gustav Jung)
  • Plus un peuple est éclairé, plus ses suffrages sont difficiles à surprendre. […] Même sous la Constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave. (Condorcet)
  • La liberté d’opinion est une farce si l’information sur les faits n’est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l’objet du débat. (Hannah Arendt)
  • Si vous ne lisez pas le journal, vous n’êtes pas informé. Si vous lisez le journal, vous êtes mal informé.  (Mark Twain)
  • En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire.  (George Orwell)
  • Si je devais recommencer ma vie, je n’y voudrais rien changer ; seulement j’ouvrirais un peu plus grand les yeux.  (Jules Renard)
  • Les guerres naissent du fait que les diplomates mentent aux journalistes et croient ensuite ce qu’ils lisent dans les journaux. (Karl Kraus)
  •  Ce sont les choix politiques qui déterminent exclusivement le crédit qu’on accorde ou non aux atrocités. Chacun croit aux atrocités ennemies et refuse de croire à celles de son camp, sans même prendre la peine d’examiner les faits. (George Orwell)
  • Dans une société bien huilée, on ne dit pas ce que l’on sait, on dit ce qui est utile au pouvoir.  (Noam Chomsky)
  • Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. (Albert Einstein)
  • Le secret du bonheur c’est la liberté, et le secret de la liberté c’est le courage. (Thucydide)
  •  Tout chef sera un détestable tyran si on le laisse faire.  (Alain)
  •  Ce que le XXe siècle a montré, c’est que l’ennemi du pouvoir personnel n’est pas le suffrage universel, mais l’information du suffrage universel.  (Jean-François Revel)
  • Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. [Agatha Christie.]
  • Le fanatisme est un monstre qui ose se dire le fils de la religion. (Voltaire)
  • Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. (Voltaire)
  • Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie mais son évolution par temps de crise. (Bertolt Brecht)
  • Le capitalisme porte en lui la guerre comme les nuages noirs portent l’orage. (Jean Jaurès)
  • C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison. (Coluche)
  • Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent.  (George Orwell)
  • Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.  (Martin Luther-King)
  • Un mensonge ne peut jamais être effacé. Même la vérité n’y suffit pas. (Paul Auster)
  • Aucun homme n’a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge. (Abraham Lincoln)
  • Un menteur a besoin d’une grande mémoire. (Quintilien)
  • Vous détenez la vérité ? Gardez-la. (Paul Carbone)
  • On ne peut régner sur les hommes quand on ne règne pas sur leur cœur. (Henri Lacordaire)
  • Il y a une espèce de honte d’être heureux à la vue de certaines misères. (Jean de La Bruyère)
  • Un sourire ne coûte rien, mais il rapporte beaucoup ; il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne. (Frank Irving Fletcher)
  • L’optimiste rit pour oublier ; le pessimiste oublie de rire. (Anonyme)
  • Rien de plus sale que l’amour-propre. (Marguerite Yourcenar)
  • Si vous voulez savoir où est mon cœur regardez mes actes. (Barack Obama)
  • Ce qui me bouleverse, ce n’est pas que tu m’aies menti c’est que désormais je ne pourrais plus te croire. (Nietzsche)
  • Le rôle d’un ami, c’est de se trouver à votre côté quand vous êtes dans l’erreur puisque tout le monde sera à côté de vous quand vous avez raison. (Mark Twain)
  • On s’attaque à ta vie privée ? C’est que l’on ne trouve rien à redire à tes ouvrages. (Sacha GUITRY)
  • Le meilleur moyen pour apprendre à se connaître, c’est de chercher à comprendre autrui. (André GIDE)
  • Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour. (Charlie Chaplin)
  • La propriété est un piège: ce que nous croyons posséder nous possède (Alphonse Karr)
  • Le bonheur est un délicat équilibre entre ce que l’on est et ce que l’on a (Anonyme)
  • Parfois, le mensonge explique mieux que la vérité ce qui se passe dans l’âme (Maxime Gorki)
  • La liberté ne consiste pas seulement à suivre sa propre volonté, mais aussi parfois à la fuir (Abe Kobo, écrivain japonais)
  • Le temps est le seul capital des gens qui n’ont que leur intelligence pour fortune (Honoré de Balzac)
  • Celui qui cherche un ami sans défaut reste sans ami (Proverbe turc)
  • Il y a trois sortes de savoir : le savoir proprement dit, le savoir-faire et le savoir-vivre ; les deux derniers dispensent assez bien du premier. (Talleyrand)
  • Quiconque choisit la vengeance doit creuser deux tombes. (Proverbe chinois)
  • Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente. (Jules Renard)
  • Vous ne pouvez jamais résoudre un problème en restant au niveau où il a été créé. (Albert Einstein)
  • Je déteste vos idées mais je suis prêt à mourir pour votre droit de les exprimer (Voltaire)
  • Vous ne faites que dévaluer le présent et condamner l’avenir lorsque vous vous concentrez sur vos échecs passés. (W.Doyle Staples)
  • Tout influe sur moi, rien ne me change. (Salvator Dali)
  • La grandeur d’un métier est peut-être avant tout, d’unir les Hommes. Il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des Relations Humaines. En travaillant pour les seuls biens matériels, nous bâtissons nous-mêmes notre prison, avec notre monnaie de cendre qui ne procure rien qui vaille de vivre (Antoine de Saint-Exupéry)
  • Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir. (Proverbe chinois)
  • Tes actes seuls, non tes connaissances, déterminent ta valeur. (Fichte)
  • Aimez-moi quand je le mérite le moins car c’est là que j’en ai le plus besoin. (Proverbe chinois)
  • Chacun se dit ami; mais fou qui s’y repose. Rien n’est plus commun que ce nom, rien n’est plus rare que la chose. (Jean de La Fontaine)
  • Le vrai tombeau des morts c’est le cœur des vivants (Jean Cocteau)
  • La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout. (Coluche)
  • Un trésor de belles maximes est préférable à un amas de richesses (Socrate)

1 commentaire

  1. Pourquoi penser à l’avenir, puisque au moment ou j’écris ces mot le présent devient déjà du passé. Vivez maintenant car demain il sera déjà tard.
    Belles phrases

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.